Critique Les Trolls 2 fois plus de drogue

0

Avec un premier opus bien perché, il fallait bien se douter que Les Trolls 2 ne comptait pas redescendre. Il augmente même la dose.

Je l’avoue sans mal, le premier film fût une sacrée bonne surprise avec son univers pétillant, coloré et une bande-son étonnante et bien introduite. En version tout public, on dira qu’on se retrouve face à une comédie musicale survoltée pour enfants. En réalité, on sent vite que ce truc a été écrit par des personnes ne sniffant pas que de la farine. Pour Les Trolls 2 : Tournée Mondiale, il semblerait même que leur fournisseur leur ait glissé un petit supplément cachet. Alors comme le disait Ian Dury : “Sex, Drugs and Rock’n’Roll”, mais sans le Sex. Il y a des limites.

Il ne faut donc pas cinq minutes au film pour nous plonger en plein trip : ça pète des paillettes, ça chante encore et encore et encore et on se fait plein de câlins. Imagine Woodstock à la sauce pop ‘n’ strass. Je ne serai pas surpris d’apprendre qu’on a retrouvé un des scénaristes au fond d’une ruelle, livide, une seringue dans le bras. Sérieusement. Heureusement, ma propre crise d’épilepsie sera empêchée par l’arrivée du scénario : Taylor Swift n’est pas l’unique musique sur Terre ! En effet, ce petit monde découvre qu’il fait en réalité partie d’un monde bien plus grand avec différents styles, dont un qui compte bien l’imposer aux autres : le Rock’n’Roll ! Incarné ici par une bande de métalleux bien énervés. S’en suivra une aventure chez les copains country, classique, électro, etc, avec une histoire de corde, de discorde, d’harmonie, le tout avec beaucoup, mais alors beaucoup de chansons.

Un film vraiment trop trolls ?

Il te plaît le jeu de mot Philibert ? J’avais pensé aussi à “trollement bien”. Revenons à nos moutons. S’il y a une chose que cette suite ne réussit pas par rapport à son aîné, c’est dans l’usage de ses reprises. Dans le premier opus, les chansons racontaient le scénario, les personnages. Ici, on tient davantage sur de la succession de titres pour l’identification des différents styles et surtout, pour se faire clairement plaisir. La quantité a remplacé la qualité.

Est-ce que ça veut dire que Les Trolls 2 se veut moins bien ? Ne me fais pas dire ce que je n’ai pas dit ! L’usage des titres a différé parce que le contexte a changé. Les Trolls se concluait sur le bonheur qu’apportait la musique. Cette Tournée Mondiale s’intéresse davantage à la coexistence au sein de celle-ci. Le long-métrage s’amuse des clichés de chaque genre – aussi bien visuellement que narrativement – pour mieux en dénoncer les travers en sous-texte. Alors que l’enfant qui est en nous profite de son trip sous acide, l’adulte qu’on fait semblant d’être peut ainsi noter la critique sous-entendue de l’industrie musicale et celle sur le mésusage de la réappropriation. Il y a un discours engagé derrière ce sachet de petits comprimés !

Généreux visuellement, musicalement et scénaristiquement, Les Trolls 2 : Tournée Mondiale est assurément un film rock’n’roll, pop, classique, reggaeton…

Les Trolls 2 : Tournée Mondiale sort le 14 octobre 2020 dans nos salles.

See you, Space Cowboy !

N'hésitez pas à nous suivre et partager :

A propos de l'auteur

Avant j'écrivais des trucs intéressants.

Laissez une réponse