Peut-on se retenir de pleurer au début de Là-Haut ?

0

Pixar et larmes vont souvent ensemble, même si on boit la boisson des vrais bonhommes. Bref, j’ai regardé le début de Là-Haut.

Là-Haut est-il le plus triste des Pixar ? Dans la grande majorité, quand on te demande quel film du studio t’a fait pleurer toutes les larmes de ton corps, ils sont nombreux ceux qui répondent Le Monde de Dory. De la transpiration de l’oeil généralement accompagnée de cette phrase : “Mais qu’est-ce que je fous là ???”. Je connais, j’ai vécu la même chose devant Terminator Genisys. Arrivé second au classement : Là-Haut, Oscar du meilleur film d’animation et Oscar du paquet de Kleenex le plus rapidement utilisé en 2010. L’Histoire n’a pas encore commencé que tu suces déjà ton pouce en appelant ta maman alors que tu as plus de trente ans.

Peut-on vraiment se retenir de pleurer pendant ces 5-6 premières minutes ? J’ai fait le test récemment en me disant que, puisque je connaissais déjà l’issue de l’introduction, le challenge ne devrait pas être compliqué.

Là-Haut met le coeur tout en bas

Tout commence par la rencontre de deux enfants. Elle, énergique et rêveuse, et Lui, silencieux et terre-à-terre. Deux opposés qui vont immédiatement s’attirer puisqu’on les retrouve à leur mariage. Ils retapent une maison ensemble, contemplent les nuages, se tiennent la main… un parfait amour que Pete Docter, le réalisateur, nous peint en quelques plans, largement suffisant pour nous émouvoir. Là-Haut atteint un tel sommet dans la narration et l’écriture de ses personnages qu’en 5 minutes, Carl et Ellie rejoignent la liste des plus beaux couples de cinéma.

Forcément, puisqu’on est immédiatement attaché à eux, les premiers revers commence à nous serrer le cœur lorsque leur premier rêve de famille se brise. Mais bon, pas encore de quoi pleurer, ils sont ensemble et elle continue de lui faire ses cravates… jusqu’à ce que l’âge ne lui permette plus. Ils ont vieilli, mais ils s’aiment toujours comme au premier jour. Tu sens la chute arriver, tu la connais, tu es préparé, cette fois tu ne chialeras pas. On parie ? Voici la scène :

Personnellement, j’ai dû interrompre l’écriture de cet article pour aller chercher un autre mouchoir. Aucun rapport, j’ai un rhume. Et un coeur brisé. On peut y voir plusieurs symboliques dans le titre Là-Haut (ou Up en version originale) et dans cette introduction, ça signifie qu’on va faire s’envoler tes sentiments avant de crever les ballons pour qu’ils s’éclatent au sol. Une arme de destruction massive qui n’épargne personne et pourtant, je n’ai pas pleuré devant la mort de la maman de Bambi.

En conclusion, la réponse à la question initiale restera toujours la même : non. Sauf si tu es roux et donc que tu n’as pas d’âme.

See you, Space Cowboy !

N'hésitez pas à nous suivre et partager :

A propos de l'auteur

Avant j'écrivais des trucs intéressants.

Laissez une réponse